La cohabitation c’est la stérilisation !

Bonjour mes lapins !

Je reviens aujourd’hui avec cet article qui est d’une IMPORTANCE EXTRÊME. Cela fait plusieurs fois qu’on me pose des questions sur Instagram en ce qui concerne la cohabitation de lapins de sexes différents non stérilisés.

Mesdemoiselles, si jamais vous lisez cet article, ne le prenez pas mal. Au contraire cela pourra peut-être aider un grand nombre de personnes qui se posent certaines questions.

Dans cet article je vais tout simplement vous donner mon avis sur ce thème et sur la « reproduction chez particuliers ».

TOUT D’ABORD :
Mes deux lapins sont stérilisés. Cela n’a pas été une décision difficile à prendre car je voulais qu’ils vivent en paix l’un comme l’autre.

Je vous en supplie n’ayez pas deux lapins sur un coup de tête … Lisez, dévorez des articles, renseignez-vous ! Toutes les informations sont à votre portée grâce à internet. Tout est disponible, il suffit juste d’être curieux. Ensuite lorsque vous lisez quelque chose, n’enregistrez pas seulement ce dont vous voulez « entendre ». Portez aussi attention sur ce qui n’est pas en accord avec ce que vous voulez.

Première information importante :
Vos lapins qu’ils soient stérilisés ou non peuvent ne JAMAIS s’entendre. Donc si vous décidez d’adopter un deuxième lapin soyez conscient qu’il faudra peut-être prévoir un plan B en ce qui concerne les sorties de cages, car elles devront se passer à des moments différents.

Deuxièmement :
Faut-il les stériliser ? Pour cette question, je ne peux que vous recommander d’aller sur le site de Marguerite et Cie et de lire ces trois articles (iciici et ici).

Je vais vous donner mon avis : Je suis TOTALEMENT contre la reproduction chez particulier. Les personnes qui se lancent sont très souvent des personnes mal informées qui font ça par égoïsme et se disent que ce serait vraiment trop mignon d’avoir une petite portée de lapereaux à la maison ! Élargissez deux secondes votre vision des choses, ne restez pas centré sur vous-même et vos envies. Sachez qu’il y a des milliers d’animaux, toutes espèces confondues, qui sont abandonnés chaque année. Pourquoi en remettre à vendre ou à donner alors que les familles qui vous paraîtront peut-être parfaites au début, pourraient se lasser de votre boule de poils et s’en débarrasseront en le refilant à la SPA ou en l’abandonnant dans la nature.

Troisièmement :
Vous êtes contre la stérilisation ? N’adoptez pas de deuxième lapin. Voici une réponse claire et précise que vous devez absolument prendre en compte.

Récemment une petite dizaine de personnes me demandaient des conseils sur la cohabitation entre un lapin mâle et une femelle non stérilisées. Pour certaines qui me connaissent vous pouvez vous imaginez mon désarrois lorsque je lis ça … Je ne juge pas mais je suis désespérée par le nombre de personnes qui ne se renseignent pas …

Bref j’ai donc expliqué que la cohabitation entre un mâle et une femelle non stérilisés était IMPOSSIBLE, voici les raisons :
– Une lapine n’a pas, comme les chiennes, quelques périodes de chaleur dans l’année, elle peut se reproduire à n’importe quel moment. Sachant que vous n’êtes, forcément, pas contre une portée, rendez vous compte que votre lapine, ne pourra supporter des portées à répétition.
– Si votre lapine est agacée par le comportement sexuel de votre lapin, une castration à coup de dents peut-être pour elle la solution … Je vous épargne le bain de sang. Il faut savoir que cela peut se produire lorsque le lapin « prend » votre lapine par la tête pour la « soumettre », et clac plus de coucougnettes, si je peux me permettre …
– « Je laisse la nature faire » n’est pas une réponse. Dans la nature un lapin et une lapine ne sont pas enfermés H24 7J/7 dans une maison ou dans une cage ! La lapine n’est pas toujours à la disposition d’un mâle.
– Dans les élevages, un mâle est en présence d’une femelle, seulement lors de la saillie. Une fois que c’est chose faite chacun retourne dans son clapier.
– Vos deux lapins ne pourront pas être heureux à cause de leur comportement sexuel.

N’écoutez pas les conseils des vendeurs en animalerie en ce qui concerne la cohabitation : Ils ne sont pas formés sur les animaux. Vérifiez bien toutes les infos.

Si vous avez d’autres questions surtout n’hésitez pas à me les poser :)

 DSC_0695

Une photo de Poka et Django, quand ils n’étaient pas encore stérilisés. Balades séparées. Et lorsque Django (le mâle) a été castré nous avons attendu 3 semaines afin que ses hormones soient complètement parties.

La cohabitation entre lapins

Après plusieurs questions que l’on m’a posées sur mon compte instagram, j’ai décidé de vous faire un article le plus complet possible sur la cohabitation de deux lapins. Tous ces conseils et informations viennent de ma propre expérience mais aussi de tout ce que j’ai pu lire à ce sujet.

Pourquoi adoptez-vous un deuxième lapin ?

Si votre motivation est de trouver un compagnon à votre lapin car vous n’avez pas le temps de vous occuper de lui, ce n’est pas la bonne solution. Je vous assure que deux lapins demandent beaucoup d’attention, de responsabilité, de travail et de temps. Il faut penser que votre budget va doubler en nourriture, en litière et en soin vétérinaire. Pour vous donner une petite idée du budget j’ai noté toutes mes dépenses pour mes lapins pendant un mois :

1 mois de dépenses pour 2 lapins :

Nourriture : foin + légumes + granulésLitière : 100% végétale

68€

Jouets : 1 tunnel

20€

Véto : Castration Django + vaccin Poka

101€

TOTAL

189€

Les frais vétérinaire n’ont pas lieu tous les mois, et encore heureux d’ailleurs … Je n’ai pas de bon plan pour les foins donc c’est vrai que ça fait cher presque 5€ le paquet de foin de 5L. Ces petites bêtes sont des grands consommateurs de nourriture, il ne faut pas croire. Préparez-vous à y laisser un certain budget tous les mois.

Un petit détail : vous avez vu la quantité de crottes que fait votre lapin alors qu’il est seul ? N’oubliez pas que cet ENORME volume va doubler !!! ^^ Ca parait anodin mais c’est quand même du boulot.

Quel sexe ?

Il y a plusieurs discours à ce sujet. On peut voir des cohabitations entre 2 mâles castrés très bien se dérouler. Cependant en ayant parlé à une éleveuse, elle me confirme que c’est une cohabitation très risquée. Cela même si les lapins ont toujours vécu ensemble ou proviennent de la même portée. Ne vous étonnez pas de voir vos deux petits lapereaux qui se faisaient des câlins, commencer à se bagarrer sévèrement lors de l’adolescence.

Si vous ne connaissez pas encore bien la cohabitation entre lapins, je vous conseillerai sincèrement de créer un couple, c’est-à-dire un mâle et une femelle tout deux stérilisés, et même comme ça vous n’aurez aucune certitude qu’ils s’entendent.

Lorsque vous adoptez un deuxième lapin il faut être conscient que c’est quitte ou double. Si cela se passe mal il faut se préparer à voir ses 2 lapins ne jamais vivre ensemble (et je vous assure que j’en ai vu beaucoup d’exemple), il faudra donc aménager les temps des sorties en fonction de chaque lapin, ou de les faire vivre dans des endroits différents de la maison. Ce qui peut être très frustrant.

Cependant il vaut mieux prévenir que guérir … Si vous ne vous sentez pas capable de vivre ça, il vaut mieux oublier cette idée d’adoption.

Quel âge ?

Pour cette information, cela vient de mes lectures : apparemment les lapins adultes préfèrent la présence d’un autre lapin adulte, tandis que les lapins jeunes préfèreront la présence d’un lapin jeune. Et cela peut paraître tout à fait logique quand on y réfléchit : un lapin jeune sera plus dynamique et prêt à faire des bêtises, contrairement à un lapin plus âgé qui aura besoin de plus de calme et pas d’un petit loustic qui saute partout.

Pour ma part je n’ai pas pris de risque, Django était âgé de 6 mois et demi quand j’ai adopté Poka de 5 mois et demi.

Où adopter ?

Lorsque vous avez choisi le sexe de votre deuxième lapin, il ne vaut mieux pas se tromper … Surtout si vous avez décidé d’avoir un mâle et une femelle.

Si vous avez l’intention d’adopter un lapin de 2 mois, cela peut comporter un risque qu’à l’animalerie le vendeur se trompe de sexe, ou même que votre véto spécial NACs se trompe (je vous dis ça car ça a été mon cas, Django a été adopté dans une animalerie, la vendeuse m’avait dit que c’était un mâle, et une semaine plus tard la véto m’a confirmé que c’était une femelle … Quelques mois après j’ai regardé et bien … C’était un mâle -__-‘).

Si vous adoptez un lapereau, le mieux est d’avoir affaire à un éleveur … Se sont les mieux placés pour vous dire le sexe du lapin. N’hésitez pas à prendre contact avec eux, car se sont tout d’abord des gens passionnés et amoureux des lapins, ils peuvent vous donner pleins de conseils. En ce qui me concerne j’avais envoyé une vidéo du sexe de Django à une éleveuse, afin qu’elle me donne son avis.

En revanche si c’est un lapin adulte qui vous intéresse, vous avez beaucoup moins de chance de vous tromper de sexe, car la différence est très visible par n’importe qui.

Bien sûr n’oubliez pas qu’il existe les refuges, ou des annonces de personnes qui cherchent à donner ou vendre leur lapin … Adopter un lapin évite qu’il soit abandonné.

La stérilisation ?

Je pense que lorsque vous décidez d’avoir plusieurs lapins la question ne se pose même plus, mais pour ceux qui serait encore sceptique :

2 mâles non castrés : seront incapables de cohabiter.

2 femelles non stérilisées : la cohabitation pourrait être impossible.

1 couple mâle – femelle : La castration du mâle est évidente si vous ne voulez pas faire un élevage. Et si vous voulez que vos lapins vivent ensemble, je vous conseille aussi de stériliser la lapine pour des questions de santé. Une lapine non-stérilisée a de gros risques d’avoir un cancer de l’utérus ou de faire des grossesses nerveuses à répétition, ce qui peut être très dangereux pour sa santé.

La relation avec mon premier lapin va-t-elle changer ?

Cela dépend du lapin, si vous avez un lapin très câlin et qui vous suit partout, il faut comprendre qu’il fait ça car il est seul. Un lapin vivant avec un autre lapin sera beaucoup plus occupé à être avec son copain et pourrait passer moins de temps avec vous. Ne le prenez surtout pas mal ! Il est beaucoup plus heureux comme ça ! Il ne cherche plus à combler un manque en étant collé à vous. Vous pourrez encore plus profiter des moments câlins tous les deux, car vous pourrez vous dire que s’il vient vers vous c’est parce qu’il veut vraiment passer du temps avec vous J. C’est tout à fait ce qui s’est passé avec Django ! Il me collait partout où que j’aille, restait près de moi pendant des heures et c’était très plaisant. Lorsque Poka est arrivée il a arrêté de me suivre partout car il avait un compagnon de la même espèce que lui ! J’étais un peu triste au début, mais les voir jouer ensemble et être collé l’un à l’autre me rend encore plus heureuse. A chaque fois que Django vient me voir pour avoir des câlins c’est 10 fois plus plaisant J.

Au contraire, si vous avez un lapin qui est un peu distant de vous, vous pourriez voir son comportement changé si au contraire le deuxième lapin est plus proche de vous. Il pourrait suivre son exemple.

Comme dans tous les cas, tout dépend du caractère de vos lapins !

La mise en place de la cohabitation

Ca y est ? Vous êtes prêt à adopter un deuxième lapin ? Vous avez bien réfléchis à tout ce que cela engendre ? Alors bienvenue à la prochaine étape : LA COHABITATION

Nous lisons partout que les lapins sont des animaux qui vivent en communauté et qu’il est meilleur pour eux de vivre avec un autre compagnon de leur espèce.

ATTENTION

Les lapins ne sont pas comme les chats ou les chiens, pour qui on peut directement imposer de but en blanc un nouvel ami … Si vous tentez de mettre un nouveau lapin avec votre lapin roi qui est là depuis un moment vous risquez d’être spectateur d’un vrai massacre.


1

  1. Installation du deuxième lapin

Lors de l’adoption du deuxième lapin, il faut lui préparer son coin à lui, donc le mieux est d’acheter une deuxième cage d’au moins 1 mètre de long. Nous avons installés Poka dans la chambre d’amis pendant 3-4 jours, afin qu’elle se remette de ses émotions, et qu’elle ne soit pas tout de suite soumise à notre tornade Django.

Nous avons ensuite décidés d’installer sa cage dans le salon pour qu’elle puisse s’habituer à nous mais aussi aux bruits du quotidien. Nous l’avons mise un petit peu en hauteur pour que Django ne puisse pas monter sur sa cage. Mais il arrivait à monter sur le carton où on l’avait posé. Ils pouvaient tout deux se voir et se sentir.

Pour les sorties de Poka nous étions obligés d’enfermer Django dans sa cage.  C’est lors de cette étape où ils ne sont pas encore ensemble qu’il faut créer votre relation avec le deuxième lapin.

  1. La quarantaine

Il peut être nécessaire de mettre le deuxième lapin en quarantaine au cas où il soit malade, afin d’éviter qu’il ne contamine l’autre. Il est conseillé de ne pas les mettre en contact direct pendant 2 semaines.


2

  1. Castration de Django

Quand nous avons adopté Poka, Django n’était pas encore castré mais la semaine qui suivait, il passait au bistouri (pauvre bête). Après une castration, un mâle peut encore être reproductif, pendant plusieurs jours, mais le plus embêtant sont ses hormones qui sont encore présentes pendant plusieurs semaines et c’est ce qui est le plus dérangeant, car il ne cessera d’essayer de monter la lapine. Nous avons préféré attendre 3 semaines.


3 4.  La rencontre

Si vous avez bien suivi ça fait un mois que les deux lapins savent qu’ils ne sont pas le seul lapin dans la maison, ils se sont sentis, vus … Je dois avouer que le fait de voir Django dormir tout près de la cage de Poka, me donnait déjà bon espoir que cela se passe bien.

Lors des premières rencontres, il est absolument essentiel de les placer tous les deux sur un terrain neutre, c’est-à-dire un endroit qui pour est inconnu aux deux. Si vous le faite sur le territoire de l’un ou de l’autre, celui qui est le maître du territoire n’acceptera pas du tout un nouveau lapin sur son territoire. Pour mieux comprendre (exemple que j’ai lu sur internet), imaginez que votre lapin arrive chez vous avec un humain, comment allez-vous réagir ? Alors que si vous êtes dans un café et que vous rencontrez quelqu’un, vous serez beaucoup plus disposé à faire connaissance.

N’ayant pas de réel terrain neutre dans les pièces de la maison, car Django vit en liberté, j’ai décidé d’installer leur terrain neutre dans notre baignoire.

J’ai installé des serviettes dans la baignoire, et j’y ai mis pleins de petits jouets qu’aucun ne connaissaient et des petites friandises cachées par-ci par-là.

A ce moment la pression monte … Vont-ils se battre, se jeter dessus, je me pose 1001 questions, mais il faut avancer. Je me munis d’un spray avec de l’eau  au cas où ils commenceraient à se bagarrer, cela les arrêteraient net et les forceraient à faire leur toilette.

Lorsque je les ai mis dans la baignoire, Poka était totalement traumatisée, elle ne bougeait plus, restait en boule, contrairement à Django qui se baladait et qui essayait de trouver toutes les friandises.

Après plusieurs minutes où ils s’ignorent, Django commence à grimper sur la tête de Poka, comme s’il voulait se reproduire avec elle mais en se trompant de côté ^^, mais ne vous inquiétez pas c’est normal c’est pour lui montrer qui est le patron, la pauvre lapine ne bouge pas à l’air totalement désemparée … il le fait plusieurs fois … au bout de quelques minutes encore, Poka commence a bougé et visite la baignoire. Django la suit à la trace et n’hésite pas à lui rappeler qui est le patron, sauf qu’elle se laisse un peu moins faire et essaye aussi de le monter.

Un petit instant après Django s’allonge contre Poka et baisse la tête pour lui dire : « allez au boulot maintenant tu fais ma toilette » ^^. Poka s’est exécutée, et je me suis senti rassurée. Je les ai laissé là un petit moment l’un contre l’autre, et afin de ne pas trop stressée Poka je les ai sortis (la première rencontre à duré 20 minutes).


4

  1. La deuxième et troisième rencontre :

Le lendemain en rentrant du boulot, rebelote. Encore une fois tout se passe bien, ils ne s’attaquent pas, Poka fait la toilette de Django tout se passe pour le mieux. La rencontre a duré de nouveau une vingtaine de minute, je vous conseille de ne pas les laisser beaucoup plus longtemps car c’est un moment très stressant pour eux.

Si vous voyez que lors de cette étape les lapins se bagarrent, il vaut mieux retourner à l’étape précédente. Remettez-les dans la même pièce (mais avec l’un ou l’autre dans une cage). Il faut vraiment être patient et ne pas tout brusquer car ce sera encore plus long de retourner à chaque fois une étape en arrière.

La troisième fois, ça s’agite un peu au début puis ils finissent par se poser l’un contre l’autre.

  1. En terre connue

Après ces deux succès, je me dis qu’il est peut-être temps de les mettre tous les deux sur le terrain qu’ils connaissent le mieux : le salon. C’est le terrain de Django depuis toujours, et le terrain de Poka depuis un mois.

Alors là ça a été un peu plus houleux, Poka était beaucoup plus sûre d’elle. Ils se courraient après … Chacun faisait ce qu’il pouvait pour montrer qui était le dominant, mais sans jamais qu’il n’y ait de violence. Je restais donc là à les regarder, j’étais assise sur le tapis pour pouvoir agir au moindre signe de violence.

En les laissant un peu plus longtemps en liberté, j’ai vu que chacun acceptait plus ou moins la présence de l’autre dans leur cage respective. Django n’avait aucun souci à ce que Poka vienne chez lui. Poka étant une femelle elle est un peu plus territoriale, elle montrait quelque signe agressif envers lui lorsqu’il se cachait dans sa cabane à elle. Elle arrivait à le chasser. Petit à petit elle a accepté sa présence sans rien dire ! Les deux cages étaient à eux deux.
J’ai effectué ça tous les jours pendant plusieurs minutes, mais ensuite j’en enfermais toujours l’un des deux, pour qu’ils ne s’énervent pas trop et ne soient pas trop stressés.


5

  1. La cohabitation

Et un jour … Je les ai retrouvé sous le clic clac, allongés l’un contre l’autre, au calme. Chacun faisait la toilette de l’autre, ils étaient tout posés, à ce moment là j’avais juste des cœurs dans les yeux. Ca avait marché, ça se passait bien YOUPI quoi !

Quand j’ai vu que le courant passait, j’ai décidé de faire un test, et de les laisser en liberté tous les deux pendant 3h. Je me suis absentée de l’appartement pendant ce temps. Quand je suis rentrée ils étaient tous les deux en train de manger du foin dans la cage de l’un ou de l’autre. Tout l’après-midi ils sont restés ensemble, et le soir je n’ai pas pu les séparer. Ils avaient l’air tellement bien tous les deux J ! Et depuis ce jour, ils vivent tous les deux en liberté dans notre petit appartement :) !

  1. La stérilisation de Poka

Quelques semaines après, Poka s’est faite stérilisée. Elle est alors retournée en cage pendant quelques jours, histoire d’être tranquille et de ne pas se faire mal.

  1. Bonne entente

Mes deux petits monstres vivent aujourd’hui en parfaite harmonie. Parfois Poka essaye de reprendre un peu le dessus, mais Django ne se laisse pas faire. En ce qui concerne la toilette, elle est réciproque, c’est chacun son tour.